Realiser un reve: Je deviens professeur de yoga.

Bloc de pâtes à modeler de couleur bleue, rouge et verte

Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’articles sur le thème “Réaliser ses rêves” par Coralie Thomas- Château du blog Tupeuxlefaire.com

Cliquez ici pour en savoir plus sur le carnaval d’articles et découvrir tous les articles écrits sur le sujet !

 Ce rêve s’est installé en moi comme une petite graine perdue au gré du vent. A l’époque, je n’avais aucune idée que ça deviendrait aussi important. J’ai toujours eu de l’intérêt pour l’introspection, la recherche spirituelle et les questions qui peuvent sembler essentielles, mais je n’aurais jamais pensé que ça prendrait cette tournure.

J’ai toujours été quelqu’un de rêveur, un peu dans la lune, pas vraiment là. Toujours un peu plus dans ma tête que dans mon corps et sur la terre. Une façon d’être que j’avais mise en place pour pallier à la dure réalité de mon enfance. J’avançais comme ça la tête dans les étoiles. Mais je ne faisais rien pour changer un quotidien qui était des plus lourds. Je souffrais d’angoisses chroniques, mon corps était douloureux. Je me plaignais sans me plaindre. Et il y avait cette lourdeur dans mon coeur. Comme si on y avait déposé un gros caillou à l’intérieur et que je ne pourrais plus jamais sourire. Je l’acceptais. C’était ça la vie. Plein de questions mais pas d’actions. Plein d’amertumes et pas de solutions.

C’est une petite étincelle qui m’a guidé vers un cours de yoga. Et cela a changé mon existence pour toujours. Ce jour-là, après le cours je suis rentrée chez moi avec un tout petit feu de joie à en rire seule dans la rue. Et là, ça a commencé, j’avais trouvé la porte d’un rêve à réaliser. Je voulais devenir professeur de yoga. Moi aussi, je voulais pouvoir aider les autres à se sentir mieux et me sentir mieux. Les aider à comprendre que beaucoup de choses viennent de notre tête parce que nous ne sommes pas assez dans notre corps. Et que nous avons perdu le contact avec notre cœur. C’était il y a 13 ans. Il aura fallu tout ce temps…

Si j’ai rencontré des obstacles ? Cela aurait été bien trop facile s’il n’en avait pas eus. Autant d’obstacles, que de leçons. Autant de briseurs de rêves que d’attrapeurs d’étoiles. Si je devais faire une liste, elle serait bien longue. Mais je vais tout de même vous en raconter un petit bout. Histoire que vous sachiez que dans la vie, même si tout vous paraît impossible. Et bien, si vous regardez bien. Vous verrez en vous et autour de vous que la magie opère tout le temps. Il faut juste y croire et se mettre à l’ouvrage. Se mettre à l’ouvrage parce que le rêve, c’est comme un morceau de pâte à modeler. Si vous voulez qu’il ressemble à ce que vous avez dans la tête, il va falloir vous y mettre à bouger les doigts pour que ça prenne vie.

Après cette toute première soirée de ma rencontre avec le yoga, j’ai continué à aller à différents cours pour faire l’expérience de différents professeurs et de différents yoga. Puis, j’ai rencontré un mari. Lui, il était bien trop pragmatique pour croire aux étoiles. Il m’a empêché de croire en ce rêve. Pendant de longues années, je l’ai enfui au fond d’une boîte. J’ai mimé l’épouse parfaite, la mère parfaite. Pourtant en moi, il y avait cette petite voix qui revenait sans cesse. Entre temps, je continuais à pratiquer. Ici et là, ce n’était pas très sérieux. J’avais même réussi à croire que je n’étais pas très sérieuse puisqu’on me prenait pour une coureuse de chimères.

Puis, un jour “Miroir, mon beau miroir”, on se ramasse la réalité en pleine figure. Le prince s’est transformé en crapaud. La citrouille n’est jamais arrivée et la princesse devenue Cendrillon se demande pourquoi sa réalité n’est pas à la hauteur de ses rêves. C’est la claque. La pâte à modeler n’a pas la couleur de mes utopies et il va falloir redresser ses manches et y aller.

Sauf qu’y aller, ça veut dire, se regarder en face, soigner ses blessures. Oser affronter ses peurs. Se remettre de ses angoisses et les accepter pour ce qu’elles sont. Des pensées. Traverser et retraverser l’Altantique. RECOMMENCER. RECONSTRUIRE. Travailler. Élever son fils seul. Puis commencer la formation de professeur de yoga et pratiquer. Pratiquer. Pratiquer et encore pratiquer. Et quand il reste du temps, étudier. Les textes. Les asanas. L’anatomie. La physiologie. Et tout le reste. On ne s’invente pas professeur de yoga et il y a beaucoup de choses à savoir et connaître sur le corps humain (machine incroyable), un peu de philosophie (devant l’océan, j’aurais toujours cette impression je crois) et puis travailler sur l’égo, apprendre l’humilité, apprendre à écouter. Enfin apprendre à aimer.

Faire cette formation pour devenir professeur est une des choses les plus difficiles que j’ai faite. Mais je l’ai terminée et cela m’a transformée. J’ai rencontré de magnifiques personnes. Des professeurs étaient dévoués. Des amis incroyables. Malgré la difficulté, étrangement, je me suis toujours sentie portée. J’avais confiance en moi. Confiance en la vie et je suis arrivée à accomplir une partie de qui était important pour moi. Aujourd’hui, en toute humilité, je peux parfois apporter un peu de soulagement aux personnes qui viennent à mon cours. Lorsqu’elles me disent que grâce à ce que je transmets, elles se sentent mieux. Je suis contente d’avoir tenu bon. D’avoir fait les sacrifices qui devaient être faits. Et d’être là où je suis sur ce chemin.

C’était il y a 13 ans, toutes ces années m’ont permis de devenir une autre personne et je ne regrette aucunes de ces expériences. J’ai persévéré. Pour m’aider dans ces années, j’ai beaucoup travaillé la pensée positive avec Marie-Pier Charon de Matin Magique. J’ai écouté des personnes motivantes comme Tony Robbins, Wayne Dyer, Abraham Hicks, Eckhart Tolle, Rumi. J’ai lu des livres sur le yoga certes mais pour vraiment rester centrée sur mes objectifs, les personnes citées ci-dessus m’ont beaucoup aidée. J’ai évité les personnes négatives qui ne croyaient pas en moi et qui projetaient leurs pensées limitées dans mes projets. J’ai passé beaucoup de moment seule à travailler mais je n’ai jamais éprouvé de solitude. J’étais alignée avec ce que je faisais et c’est ce qui était le plus important finalement.

Je vous souhaite aussi de réaliser ce qui vous porte et ce qui vous fait vibrer. C’est le plus important. Vous êtes la seule personne à pouvoir croire en vous. Personne ne le fera à votre place. Alors, allez-y. Foncez. Ecrivez votre rêve sur une feuille de papier. Créez un vision board. Définissez vos objectifs. Remontez vos manches et modelez votre réalité à la hauteur de vos rêves en visant les étoiles.

Namasté.

Letizia

Laissez-moi votre avis. Ou en êtes-vous dans l’élaboration de vos rêves? Que faites-vous? Racontez votre expérience dans ses commentaires permettra à ceux qui doutent encore de se lancer. Merci pour votre lecture.

Crédit photo: Konstantin Lazorkin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

1 commentaire sur “1”

Laisser un commentaire