photo panoramique de Dalt Villa

Mon plus beau voyage

 

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un carnaval d’article sur le thème  » Mon plus beau voyage » proposé par Caroline du blog lemondedansmavalise.com
Pour en savoir plus sur ce qu’est un carnaval d’article vous pouvez consulter la page
Pour lire tous les articles publiés par les autres blogs.

 

Récemment, sur un coup de tête, je suis partie à Ibiza. Dans le passé, j’ai  vécu en Espagne, au Japon, en Hongrie, aux Etats-Unis. Mais j’ai un appel très fort pour la méditerranée. Est-ce dû à mes origines ? Je n’en sais rien. J’avais déjà visité pas mal d’îles, la Corse, Malte et Gozo, la Sicile (c’est là d’où est la famille de mon père, il faut que j’y retourne d’ailleurs). Ibiza était donc une première.

C’était plus qu’un coup de tête, c’était une intuition. Une connaissance m’en a parlé, il m’a montré quelques photos, m’a expliqué que finalement, il n’y avait pas que les clubs à Ibiza. Je ne sais pas expliquer pourquoi, il fallait que j’y aille. Je réserve mes billets. En vitesse sur RBNB, je loue une chambre quelque part sur l’île.

Les jours passent et je découvre que mon hôte est professeur de yoga Kundalini,  shaman et guérisseuse. Tu parles d’une coïncidence. Mon séjour se rapproche, mon hôte sera absente pour des raisons familiales et je me retrouve donc à Ibiza seule (première vacances sans le fiston) avec une maison magnifique pour moi seule alors que j’avais loué une chambre. Une magnifique maisonnette en plein milieu de la campagne.

J’y ai passé 5 jours très agréables. J’ai essayé de visiter autant de plages qu’on puisse le faire en si peu de temps en prenant bien le temps. J’ai marché le long des plages, fait trempette. J’ai fait un vœu à Es Vedra, mangé dans des petits restaurants typiques. Bu des petits cafés, fait les boutiques, discuté avec quelques personnes, mangé des glaces.  Fait du yoga sur le deck. Fait des siestes au soleil avec les lézards qui venaient voir ce que je faisais là. C’était génial. J’étais bien.  D’autres se seraient dit : « Vite, 5 jours, dépêchons-nous de tout visiter. Mais je ne suis pas fan de cette approche, surtout que d’être dans un endroit est toujours plus important pour moi que de faire ou de voir.

Avoir vécu en Japon et en Californie pendant de longues années, j’ai réalisé que tous les endroits de la planète n’avaient pas la même vibration. Je ne sais pas si c’est le soleil où l’endroit même mais chaque place a une empreinte qui laisse en nous une trace indélébile. Finalement quand on voyage beaucoup, on se rend compte qu’on est plus chez nous nulle part et aussi partout chez nous. L’envie de bouger devient irrésistible car on sait qu’il y a des endroits qui nous feront vibrer plus que d’autres. Est-ce que c’est seulement à cause du beau temps ? Je ne pense pas. Quand il fait beau en Belgique, je me sens mieux certes mais je n’ai pas la même sensation que celle que j’avais vivant à L.A. ou celle que j’ai lorsque je vais à Ibiza ou en Israël. Puis, je sais qu’au plus profond de moi, j’ai besoin du va et vient des vagues et des milles reflets du soleil sur la mer.

Pour revenir à Ibiza, j’ai eu du mal à partir. J’étais dans l’émotion comme une petite fille qui s’amuse et ne veut pas rentrer. Entre-temps, mon hôte était revenue. On a pas mal discuté et j’ai terminé mon séjour avec un cours de yoga Kundalini. Première expérience qui m’a calmée et m’a permise de repartir tranquille. En me disant qu’il faut que je réessaye ce yoga qui est totalement différent de ce que je pratique mais pourquoi pas complémentaire finalement.

Ibiza m’a apporté comme un souffle de tranquillité, je me suis sentie accueillie et en sécurité. L’île est petite et comme j’en ai profité  à des heures tranquilles, je n’ai pas ressenti le côté clubbing. J’ai tout de même passé une soirée au fameux café Del Mar où j’ai apprécié un magnifique coucher de soleil et je suis impatiente d’y retourner afin de prendre le temps de découvrir les endroits secrets de l’île, de rencontrer ses habitants, ses coutumes et la vie tout simplement.

J’ai d’ailleurs la chance d’y organiser une retraite de yoga en novembre prochain. Quelque chose qui permettra d’y retourner et de pouvoir découvrir l’île sous un autre angle.

Je pense aussi ce qui a fait de ce voyage un très beau moment était le fait que j’étais seule, je n’avais pas besoin d’être une maman ou de jouer un rôle quel qu’il soit et cela m’a fait beaucoup de bien.

Je vous mets quelques photos pour vous donner envie d’y aller.

Je termine ce récit et je me rappelle soudainement que j’aurais pu parler de ces vacances passées en Israël où mes amis m’ont emmené passé 3 jours sous une zoula (en Israël, le camping  sur la plage est accepté), on a passé ces 3 jours et deux nuits juste face à la mer sans rien d’autres… un souvenir inoubliable… mais ce sera sans doute pour un autre carnaval.

Merci pour votre lecture, commentez cela me fait toujours plaisir de pouvoir lire vos expériences.

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

2 commentaires

  • Emeline

    Il est beau, ton texte. Il est même apaisant. Il contraste avec l’image que l’on a d’Ibiza en effet. Merci de nous montrer cet autre aspect!

    • Letizia Terrana

      Merci pour ton commentaire Emeline. C’était un voyage apaisant en effet. j’ai vraiment adoré cette expérience même si ce n’était pas la plus intense, ni la plus incroyable. C’était magique. Il y avait une atmosphère très agréable. J’y retournerai au plus vite.

Laisser un commentaire