la-pratique-du-yoga-le-tapis

Comment faire pour que la pratique du yoga devienne une priorite ?

 

la pratique du yoga le tapis

Ce n’est facile de dédier et de prendre un engagement quotidien pour sa pratique du yoga. Entre toutes les tâches du quotidien, ce n’est pas évident de se consacrer du temps. On se sent coupable. On se pense égoïste. Pourtant, c’est seulement quand on est au milieu de sa forme et pleinement conscient qu’on peut vraiment comprendre et être empathique aux autres et au monde.

Alors comment faire pour que la pratique devienne une priorité plutôt que de penser que ce n’est qu’un moment comme les autres.

1. Ecoutez la petite voix.

Cela veut tout simplement dire que si vous avez besoin de vous retrouver seul(e) sur votre tapis, cela n’a rien d’un besoin secondaire. J’oserais dire que c’est un peu comme manger et respirer. Votre corps et votre conscience le réclame. Ecouter votre petite voix, souvent, elle sait pourquoi. Le mieux serait d’établir une routine. Pourtant, bien qu’elle soit nécessaire, je suis convaincue qu’il faut créer un espace où vous pouvez laisser libre cours au champ des possibles. Choisissez un endroit où vous pourrez laisser votre tapis et votre matériel. Cela vous donnera l’occasion d’aller vous y asseoir quand vous en avez en envie et quand vous en ressentez le besoin. Ce sera spontané. Surtout si vous n’avez pas eu le temps de vous consacrer à votre routine quotidienne.

2. Donnez de l’importance à ce que vous faites.

Même si vous pensez que vous n’en faites pas assez. Que personne autour de vous ne vous soutienne ou ne comprenne ce que vous faites deux heures par jour sur ce tapis, sachez que c’est toujours mieux que de regarder la télé ou surfer sur internet comme un fantôme. Vous investissez votre temps dans votre corps, votre santé, votre développement personnel et spirituel. Rien que ça! Ne vous jugez donc pas trop sévèrement, ni vous, ni les autres s’ils ne vous comprennent pas. Chacun suit son chemin.

3. Créez une intention

Personnellement, avant de me lever le matin, je crée une intention sur que je veux réaliser pendant la journée. Que ce soit pour ma pratique ou pour toute autre chose que je dois entreprendre. J’écoute une musique motivante. Je médite. Cela me permet de trouver la motivation quand c’est parfois plus difficile. Je décide avant de commencer la pratique, quelles sont les postures sur lesquelles je vais me concentrer, celles que je désire travailler plus en profondeur. Cela m’aide. Car dans un souci de perfection, toutes les postures devraient être travaillées en profondeur. Seulement dans notre réalité quotidienne, rester trois heures par jour sur le tapis n’est pas facilement conciliable. Définir un objectif permet vraiment de se concentrer sur ce qu’on veut et ne pas ressentir de culpabilité pour ce qui n’a pas été travaillé comme on l’aurait voulu.

4. Débarrassez-vous du superflu.

Combien de fois nous arrive-t-il de nous retrouver embarqué dans quelque chose que nous ne voulions pas vraiment faire et d’avoir ce sentiment de perdre son temps. Vérifiez à deux fois quelle sont les choses que vous voulez vraiment faire. Le temps peut passer très vite et lorsqu’on ne l’a pas utilisé comme on l’aurait voulu, on se retrouve frustré. Rappelez-vous ceci : «Lorsque vous dites non aux autres, vous vous dites oui », cela veut dire que vous devenez une priorité et que ce que vous décidez de faire pour vous devient plus important que de faire plaisir aux autres.

5. Dépassez-vous

Que voulez-vous vraiment retirer de cette pratique de yoga aujourd’hui ou demain ? Allez-vous juste pratiquer pour vous sentir bien et puis rouler votre tapis ? Ou allez-vous vous donnez à fond et vous levez le lendemain matin avec quelques courbatures. C’est très gratifiant de se donner à fond sans pour autant se faire mal. Cela permet de se recentrer sur nos priorités et d’être satisfait de ses actions.

J’espère vous avoir aidé avec ces quelques paragraphes. Tout ce que vous désirez faire est important puisque c’est un appel de votre cœur pour devenir une meilleure version de vous-même. Cela se fait au jour le jour. C’est un travail d’horloger où toutes vos actions s’emboitent comme les engrenages d’une horloge. Que ce soit pour votre pratique ou pour toutes les belles choses que vous désirez accomplir dans votre vie.

Alors allez-y ! BOUGEZ !

Namasté.

Ecrit par Letizia Terrana

Credit photo : Mariam S

Si cette article vous a plu, laissez-moi un commentaire ci-dessous. Merci

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

2 commentaires

  • Geneviève

    Personnel, sincère et guidant cet article! peut-être que pour des débutants, pratiquer 30 min par jour, c’est déjà un bon début?!? j’ai pratiqué 2,3,4 heures sur une journée lorsque je me suis vraiment investie pour devenir prof ;o)
    bises
    Geneviève

Laisser un commentaire