Forgive ecrit en rouge sur une dalle

Pourquoi pardonner?

Cet article est écrit dans le cadre d’un carnaval d’articles sur le thème du Pardon organisé par Pascalle Fraisse du blog Azendream.fr. En suivant ce lien, vous pouvez retrouver les autres articles écrits sur ce thème pour avoir les points vue d’autres blogueurs sur ce sujet qui me sembleimportant. 

Un jour ou l’autre, on est tous confrontés à expérimenter le pardon. Certainement une des choses les plus difficiles à faire car il est souvent la conséquence de douleurs, de trahisons qui laissent des cicatrices profondes à l’âme. Comment faire pour pardonner lorsque l’on ressent toute cette peine. L’autre nous a blessé. Pourquoi le ferait-on d’ailleurs? 

Impossible de pardonner

Prenons le cas d’une trahison. Notre confiance a été bafouée et notre cœur est brisé en mille morceaux. C’est sa faute. L’erreur de l’autre. Il doit payer pour toutes les souffrances qu’il ou elle m’a infligées. Impossible d’imaginer une manière différente de voir la chose. On porte ce boulet de peines autour du cou. On en pleure à dépérir et l’autre personne continue de vivre sa vie elle, comme si de rien était. Comme si elle n’était pas capable d’empathie. Ce qui nous enrage encore plus. Cette colère et cette peine ne font qu’accroître ce sentiment de frustration, parfois de haine. Ces deux sentiments peuvent nous ronger tout entier. On est coincés dans nos émotions et le pardon semble impossible. C’est la sublimation d’être une victime surtout si l’égo s’en mêle et s’identifie trop fort à l’expérience.

Considérer le pardon

Si  l’espace d’un instant, on arrêtait de toujours rejeter la faute sur l’autre. Ce que j’écris ici choquera peut-être certains d’entre vous. Mais au final, vous êtes la seule personne coincée dans ces émotions qui vous torturent et le moment de la trahison est loin derrière. Il n’existe plus que dans votre tête.  Ces sentiments éprouvants ne regardent que vous. L’autre personne n’a rien à voir avec cela. C’est de votre responsabilité de regarder ce que vous ressentez et d’en prendre soin. Blâmer l’autre pour ce qu’il vous a fait endurer ne vous offrira aucun réconfort. L’apaisement de votre colère se trouve dans le pardon. Je vous entends déjà dire: “Et quoi encore? Le pardonner pour ce qu’il a fait. J’ai tellement souffert. C’est impossible. Il ne le mérite pas”. Mais il n’est pas question ici de l’autre personne. Vous devez comprendre que lorsque vous vous décidez de pardonner, ce n’est pas l’autre que vous libérez, c’est vous-même. Pardonner ne veut pas dire, je t’absous de tous tes péchés, reviens je t’en prie. Pardonner, c’est lâcher-prise et revenir à un état de paix en vous-même. L’autre ne souffrira pas plus ou moins même si vous vous persuadez que lui en vouloir reste la meilleure solution. Soyez conscient de cela, je connais des personnes qui ont gaspillé leurs vies à en vouloir à d’autres et se sont rongés de l’intérieur avec leurs émotions négatives.

La gratitude et le pardon.

Si je poussais le bouchon un peu plus loin en vous disant de remercier l’autre pour ce qu’il vous a fait subir. Le remercier vraiment du plus profond de votre coeur. Me prendrez-vous pour une Hippie Flower Power qui a chanté trop de mantra pendant sa pratique de yoga? Réfléchissez un peu à ma proposition. Si on partait du principe que chaque leçon de la vie est ce dont nous avons besoin pour grandir. Ces expériences ne sont pas toujours agréables mais au final ne nous ont-elles pas apportés ou apprises de nouvelles choses. Sur le monde ou sur nous-mêmes. N’ont-elles pas en quelque sorte affiner notre clairvoyance voire même notre sensibilité. Personnellement, je pense que oui. Vous pourriez penser que je n’ai vécu que des broutilles et que je n’ai aucune idée de ce que je raconte. Pourtant, mon histoire du pardon est intense car il est celui que l’on doit donner à une mère qui n’a pas eu la possibilité d’en être une. Ce qui m’a permis d’avoir une enfance très dure, sans vraiment personne sur qui compter, j’ai essuyé plus de choses qu’il n’en est permis pour un enfant. Je lui en ai voulu pendant longtemps. Çà me brûlait de l’intérieur et puis un jour j’ai compris que le pardon était pour moi, la possibilité d’être heureuse. Il y a pas très longtemps, j’ai lu cette phrase sur les réseaux sociaux qui disait: « je t’aime, je te pardonne mais je m’aime encore plus pour m’éloigner ». 

Cette phrase résume le sens du pardon et pourquoi il est important par amour pour soi de pardonner.

Si vous avez des commentaires, je serai ravie de vous lire. 

Crédit photo: Tony Webster

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

Un commentaire

Laisser un commentaire