pratique-du-yoga-namaste

Pourquoi joint-on les mains en début et en fin de cours de yoga ?

pratique du yoga namaste

Quand on débute le yoga, on est toujours un peu surpris qu’en début de cours le professeur nous demande de joindre les mains devant la poitrine et de fermer les yeux. De notre éducation catholique, on peut voir dans ce geste, un rappel à nos prières des cours de catéchisme. Et le mental peut se questionner ou résister. Pourtant, ce geste symbolique est un fondement de la pratique du yoga.

Laisse-moi t’expliquer pourquoi en te racontant une histoire.

anjali pratique du yoga

Anjali

Il y a deux mille ans, Vishnu, protecteur de l’univers, regardait sur terre et remarqua qu’il y avait des oppositions entre les pratiquants de yoga. Reposant sur Ananta, un serpent à mille têtes, il se dit que ce serait une bonne idée que tout les pratiquants puissent être unis. Il décida donc d’envoyer Ananta sur terre avec la lourde tâche de réunir tous les yogis dans une pratique unie et cohérente du yoga.

Pendant ce temps là, sur la terre, vivait Gonika. C’était une yogi. Elle priait Vishnu avec dévotion car elle désirait avoir un enfant. Elle priait avec tellement d’amour que Vishnu touché exauça son vœu. Gonika avait l’habitude de prier tous les jours et elle tenait ses mains ouvertes en coupe comme si elle attendait que tombe le cadeau du ciel qu’elle attendait tant. Elle priait, méditait chaque jour qui passait sans relâche.

Un jour, alors qu’elle était là, assise sur ses genoux, les mains tournées vers le ciel, Vishnu décida qu’il était temps pour Ananta de descendre sur terre et il tomba dans ses mains. Le petit bébé Patanjali venait d’arriver sur terre (Pat : tomber, Anjali : les mains tournées vers le ciel). Ce bébé n’avait rien d’ordinaire, car si son torse était celui d’un humain, la partie inférieure de son corps était restée celle d’un serpent. Cela importait peu pour Gonika et elle l’aima et l’éduqua avec beaucoup d’amour.

Patanjali devint un grand maitre de yoga et il unit toutes les différentes idées sur le yoga dans un traité appelé les « Yogas Sutras ». Ce texte contient des 195 aphorismes répartis en 4 chapitres.

  • Samādhi pāda,
  • Sādhana pāda
  • Vibhūti pāda
  • Kaivalya pāda

Chaque chapitre met en avant les méthodes pour arriver à l’ultime but que recherche le yogi.

Chaque phrase est un concentré de sagesse qui est là pour soutenir le yogi dans cette quête.

Ce geste symbolique de l’Anjali mudra représente donc la conviction intangible de celui qui prie et qui sait que bientôt sa demande sera exaucée.

On dit qu’il n’y a pas de différences entre Anjali mudra et que Namaskar est simplement une variation de ce premier. Ce sont aussi les mudras de l’offrande et de la dévotion. Les mains sont placées à la racine du sternum juste un peu au-dessus de l’estomac, des mains placées devant le chakra du cœur.

Namaskar pratique du yoga

Namaskar

Le geste Namaskar est un geste symbolique qui est pratiqué dans beaucoup de pays en Asie en signe de salut et de respect. Il est utilisé dans beaucoup d’asana. Ce Mudra signifie « sceau » ou « signe » ou « admiration de l’âme vers le cœur ».

C’est ce geste qui est fait en début et en fin de cours, on place les mains jointes sur le sternum un peu juste au-dessus de l’estomac à la racine du sternum. Quand tu joins les mains, tu peux imaginer qu’elles se fondent l’une dans l’autre. Imagine que tu puisses ressentir la liquidité de ton être et que tu sentes tes mains qui sont liées par leur côté « eau ». Les cellules des mains se fondent et vibrent l’une dans l’autre.

Namaste

Comme je le disais, on joint les mains en début en fin de classe. Ce geste où l’on joint les mains devant le chakra du cœur permet à l’amour de circuler en nous et autour de nous. On incline la tête avec le sternum et on ferme les yeux. Namaste est une marque de respect très profonde. Lorsque tu le fais, tu salues les maîtres du yoga qui ont transmis le yoga, ton professeur mais aussi tu te salues toi-même. Cela implique une dimension différente du respect qui est très intense. Il n’est pas nécessaire de dire « Namasté », le geste en lui-même signifie Namaste. Il y a une phrase que l’on peut trouve souvent sur internet qui permet d’avoir conscience de la signification du geste et de notre beauté divine.

« Mon âme salue la tienne. Je salue l’univers entier qui réside en toi. Je salue la lumière, l’amour, la beauté, la paix qui est en toi. Car ce qui est en toi se trouve aussi en moi. Nous partageons ces qualités, nous sommes reliés, nous sommes semblables, nous ne sommes qu’un ».

Namasté permet donc aux élèves et l’enseignant de connecter dans une énergie spéciale et intemporelle où on laisse l’égo derrière. Ce geste est un mouvement d’ouverture du cœur et d’union.

Si tu pratiques seul(e), rien ne t’empêche de faire ce geste au début et à la fin de ta pratique, même si ta pratique ne dure pas longtemps. C’est un moment pour se reconnecter à soi-même et cela permet de pouvoir faire le point.

Ecrit par Letizia Terrana

Credit photo: Elsie Escobar/ Kellinahandbasket/Emilie Houwat

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articlepourquoi mains jointes yoga,yoga priere à la fin du cours

Comments

comments

Laisser un commentaire