Ma place dans la société

Cet article a été écrit pour le carnaval d’articles du blog Worldtravelheart où Lucie nous a demandé notre avis sur notre place dans la société. Voici le lien vers le carnaval d’articles pour lire d’autres articles de blogueurs sur ce sujet.

 

Pour commencer cet article, je l’illustrerai avec cette fameuse citation de Jiddu Krishnamurti:

 

Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade

 

Si chacun de nous devait écrire un article à ce sujet, il aurait certainement quelque chose à dire, quels que soient son niveau d’éveil et de conscience.

 

C’est un peu pour ça que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel et au yoga, je me sentais malade, pas à ma place. Je trouvais déprimant de travailler comme une esclave et de regarder la télé le soir comme seule récompense de cette journée drainante et peu satisfaisante.

La vie, ça me faisait penser à cette autre citation de la Rome Antique “Panem et circenses” que les empereurs romains utilisaient pour s’attirer la bienveillance du peuple et de cette manière l’endormir avec des futilités, ce qui empêchait ce dernier de se poser les bonnes questions, les vraies questions, celle qui demande de la recherche et de la réflexion.

Je voulais comprendre “qui je suis?” et “pourquoi je suis là?

J’ai juste besoin de me poser des questions face au mystère de la vie, je ne peux pas me contenter du petit. Il y a d’autres choses que nous ne sommes pas capables de voir mais elles existent. Plus on prend le temps d’observer, plus on peut se rendre compte que l’énergie qui nous fait vivre cette expérience humaine va au-delà de la valeur que la société veut bien lui donner. C’est un discours qui dérange mais c’est important pour moi de défendre cette idée. La vie, ce n’est pas l’esclavage moderne que la société nous propose. C’est vivre justement, avec passion et intensément toutes les choses que nous avons envie d’expérimenter. Et se contenter des miettes n’a rien de digne.

Je connais les regards désapprobateurs et l’impression d’être considérée une extraterrestre. J’ai connu les agressions verbales lors de ma période végétarienne parce que l’autre se retrouvait agressé et remis en question dans ses habitudes. J’ai croisé les regards “ma pauvre fille t’es complètement New Age, à la masse, has been” ! Mais finalement, ce n’est pas vraiment grave. Ni même important. J’adapte mon langage à celui qui est en face de moi.

Un peu comme dans l’histoire du Petit Prince, à celui qui voit l’éléphant dans le boa, je lui parlerai d’étoiles, de vibrations, d’intuition, de mantra, d’essence divine et d’amour de soi qui est en chacun de nous, que l’on peut atteindre en pratiquant ce qu’il y a de meilleur pour soi, la méditation, le yoga et toutes les autres choses que je ne connais pas.

Puis, à ceux qui voient juste un vieux chapeau, je parle leurs langages. On discutera du français, des mathématiques, de nos petits problèmes de la vie de tous les jours et oh la la la, comme c’est difficile la vie.  

Ces ajustements étaient difficiles au début, mais aujourd’hui, je peux dire qu’ils sont justes. Nous vivons tous des expériences de vie différentes et c’est tant mieux. Dans l’enfance, des expériences ont été douloureuses et difficiles mais elles m’ont révélées à moi-même, je me suis réveillée.

Cependant, je dois comprendre que ce monde a plusieurs niveaux de lecture et que même si nous allons tous vers l’expansion et l’éveil, nous sommes tous à différents endroits sur le chemin de la vie.

Finalement, trouver sa place n’a rien de simple. J’ai juste l’impression aujourd’hui,  je ne suis plus la seule extraterrestre sur cette planète et je rencontre de plus en plus de compagnons d’aventure.

Retrouvez tous les articles sur ce thème sur le blog Worldtravelheart de Lucie.

Et vous? Pas compris? Extra terrestre?

Laissez votre témoignage en commentaire?

😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

3 commentaires

Laisser un commentaire