fleur d'hibiscus et rosee

L’hypersensibilité est une force

 Cet article a été écrit dans le cadre d’un carnaval d’articles entre blogueurs. Le thème de ce carnaval « Faire de sa différence une force » est organisé par Sonia qui a le blog Cosmetisse Afro. Retrouvez tous les articles des blogueurs sur ce thème

 

J’ai toujours été hypersensible, je pouvais pleurer pour tout et n’importe quoi. Une énergie désagréable, une émotion trop forte et j’avais les larmes aux bords des yeux. Des larmes toujours prêtes à faire parler d’elles. Mon hypersensibilité était partout. Un nez trop sensible aux odeurs, des yeux qui ne supportent pas la lumière. Des oreilles allergiques aux bruits chaotiques. Une peau à fleur de peau.  Il y a des journées où je suis fatiguée car mes sens m’ont été mis à rude épreuve.

 

C’est difficile de vivre dans un monde quand ne fait pas partie de la norme. On se sent différent. On fait mille métiers et on ne trouve sa place nulle part. On a toujours l’impression d’être dans l’exagération. Mais non, il n’y a pas trop de lumière. Non, ça ne sent pas trop mauvais. Non, il n’y a pas trop de bruit, ni trop de gens. Tu exagères!

 

L’hypersensibilité est souvent reprochée. Pour tout et n’importe quoi. Tu pleures pour rien et on ne pleure pas en société. Tu devrais avoir honte de ne pas pouvoir gérer tes émotions. Même coupable tiens, c’est mieux!

 

Est-ce que vous vous reconnaissez? Est-ce que cela vous parle?

 

Je pensais vraiment que j’exagérais mais je ne le faisais pas exprès. J’étais comme ça et puis on me le reprochait souvent mais je l’avais accepté en quelque sorte. Il y avait tout de même des êtres comme moi qui me comprenaient et d’une certaine manière, cela me soulageait.

 

Je n’ai vraiment compris que j’étais hypersensible lorsque je me suis rendue compte que mon fils l’était. Que les bruits, les odeurs, la lumière, tout cela pouvait le déranger sans pour autant que ce soit un caprice.

 

Car souvent, c’est cela qui se passe. L’autre ne perçoit pas la réalité de la même façon et il n’est donc pas capable de comprendre ce que vous éprouvez. Soit, vous passez pour un excentrique. Soit pour un chieur de première avec tout vos petits bobos contre lesquels vous essayez de vous protéger.

 

Au fur et à mesure du temps, je m’étais construite un beau bouclier pour me protéger du monde extérieur mais aussi pour me protéger de mon monde intérieur. Pour essayer de m’adapter à la société. J’ai refusé ma créativité, mes intuitions, mes émotions, mes sensations et la vie était devenue un cauchemar.

 

Finalement, je me suis mise au yoga. Pour soigner mes angoisses et pour créer de l’espace qui me permettait de retourner dans le monde et de mieux m’adapter. Il y a même une époque où j’avais besoin d’aller méditer dans une centre bouddhiste le dimanche pour pouvoir fonctionner la semaine. A cette époque, le yoga et la méditation était un moyen de s’échapper quelques instants pour mieux revenir. Je n’étais pas engagé dans un chemin spirituel quel qu’il soit, je cherchais juste une manière de m’échapper. Le seul problème, c’est qu’il fallait à chaque fois revenir.

 

Puis, j’ai explosé mon bouclier. Lors d’un burn-out, mon armure est tombée et je ne l’ai plus retrouvée. J’étais à nu. C’était un peu comme sortir la tête d’un casque, comme si j’avais enlevé quelque chose qui était tellement lourd et qui m’empêchait d’être ce que je suis vraiment.

 

Un être hypersensible. Avec ses faiblesses mais aussi ses forces. Intuition, la créativité et empathie. Cette possibilité parfois de ressentir très fort les émotions des autres mais aussi de comprendre leurs douleurs.

 

Aujourd’hui, j’ai choisi un métier qui me permettent d’allier tout ça et surtout qui me permet d’aider les autres qui sont parfois un peu comme moi, hypersensible mais qui ne le savent pas. Je construis pour en faire un jour un boulot temps-plein. Parce que finalement, il n’y a que cela qui fait sens pour moi. Cette hypersensibilité, je l’utilise pour aider les autres à travers le yoga. Cela me permet d’être créative, emphatique, intuitive et de comprendre les larmes de certains si cela arrive. Expliquer que même si nos émotions et nos sensations ne se voient pas, elles existent. Personne n’a le droit de venir dire que ce n’est pas vrai et que vous exagérez. Nous devons prendre soin autant de notre monde intérieur que de notre monde extérieur, c’est la force que nous pouvons donner au monde pour que demain il puisse devenir meilleur.

Quand nous trouvons assez d’amour en nous-mêmes pour nous accepter complètement, nous pouvons puiser de la force dans nos différences. Beaucoup de gens sont hypersensibles et je pense que c’est de loin, un des plus beaux des cadeaux. Même si on fait notre chemin, les larmes aux bords des yeux, ce n’est pas grave. 

Credit photo: Serge Schillings

Sources

Hypersensibilité

Mieux vivre autrement

Comment identifier l’hypersensibilité?

Nos pensées

Vivre dans ce monde lorsqu’on est hypersensible

Les hypersensibles: définition

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articleislam et hypersenbilite emphatique,jai fait de mon hypersensibilité et mon empathie une force

Comments

comments

4 commentaires

  • Azendream Solution de Coaching

    Comme je me retrouve dans cet article… Quand j’étais enfant on me disait que j’avais toujours l’œuf ! (toujours un truc qui va pas) Mon professeur de danse me disait que ma sensibilité était bien mais que sensiblerie je pouvais la ranger dans le vestiaire …. Du coup comme toi j’ai essayé de faire taire ce « truc » qui dérangeait tout le monde y compris moi au bout du compte. Mais voilà j’ai développé une maladie (Fibromyalgie) qui l’a fait encore plus ressortir … Mais là c’est le summum des regards désapprobateurs, ou qui te font comprendre que ce n’est que dans ta tête et qui faut arrêter le cinéma…hasard ou coup du sort ? Je ne sais pas … On dit qu’il n’y a pas de hasard dans la vie mais des synchronicités ! … Belle journée Letizia.

    • Letizia Terrana

      Bonjour Pascalle, des synchronicites et des leçons à apprendre. La première est d’avoir beaucoup d’amour pour soi pour pouvoir en avoir pour les autres même quand ils préfèrent se réfugier dans l’ignorance. Je connais quelque personne qui souffre de fibromyalgie et c’est horrible d’autant que cette maladie est « transparente » alors que les personnes souffrent horriblement. J’espère que tu trouves les outils qui permettent de te soulager. Et ton projet de vie est une belle leçon qui montre comment faire de sa faiblesse une force. Continuons sur ce chemin.. A bientot. Belle journée a toi aussi.

Laisser un commentaire