les rencontres du yoga

yoga ecrit en jaune sur un Tshirt noir avec vue sur une plage

Cet article a été écrit dans le cadre d’un carnaval d’articles organisé par Virginie du blog  Moi et les autres. Un carnaval d’articles est une rencontre entre blogueurs sur un même thème : La rencontre. Vous pouvez retrouver tous les articles des blogueurs le blog Moi et les autres

Il était une fois, une rencontre destinée à changer ma vie et à me transformer. Sur le chemin de la vie, j’ai croisé Bouddha et sa méditation, cela m’a bouleversée. J’ai cherché à le connaitre un peu plus et j’ai découvert et appris beaucoup de choses grâce à lui. Sa pensée, le bouddhisme, me parlait vraiment mais quelque chose me manquait et je ne savais pas vraiment par où commencer. 

M’asseoir en méditation était un supplice à l’époque. Mon mental était incapable d’accepter qu’on puisse rester assis comme ça juste pour écouter sa respiration. De fil en aiguille, le bouddhisme me présenta son ami d’enfance, le yoga. Ils avaient un peu la même idée générale. Se rencontrer ou rencontrer ce qu’il y a de divin en nous. J’étais séduite et j’ai commencé à le voir de temps en temps. C’était il y a longtemps, à cette époque, je vivais dans une grande ville et il y avait tellement de garçons à rencontrer que je n’avais pas toujours le temps d’aller voir yoga. Je savais tout de même que c’était un vieux pote sur qui je savais pouvoir compter. Quand j’étais down, il me remontait le moral. Si j’étais triste, il me faisait pleurer encore plus en me disant ça ira mieux demain. Et si j’étais joyeuse, il me faisait rire aux éclats. A ces moments là, je me sentais alors comme une petite fille qui avait envie de faire plein de gentilles bêtises.

Malheureusement ou heureusement, tout au long de la vie, il y a d’autres rencontres. Elles ne sont pas toutes simples comme celles faites avec la méditation ou le yoga. Elles  nous bousculent, nous déchirent et nous font perdre confiance en nous. Sans le savoir, elles nous enlèvent notre pouvoir et nous avons du mal à retrouver cette part d’humanité en nous et cette confiance en la vie.

C’est dans ces moments-là, que l’on se rappelle nos vieux amis. Ceux qui sont toujours là pour nous et nous attendent tranquillement. Le temps que nous fassions nos expériences. Ils voient notre potentiel et savent que quoi qu’il arrive, nous serons toujours prêts à nous relever.

Doucement, je suis revenue vers le yoga. En revenant vers lui, j’ai fait mille rencontres toute aussi enrichissantes les unes que les autres. La première, c’est avec mon premier professeur de yoga Iyengar, Vladimir Jandov, un passionné qui donnait un cours tellement actif et intense que vous n’aviez pas le temps de penser à vos problèmes. C’était intéressant et c’est vraiment ce monsieur pour qui j’ai une gratitude infinie qui a soufflé sur la petite flamme d’amour pour le yoga qui existait déjà moi pour en faire un feu de joie. Il y a aussi tous les autres professeurs rencontrés, qui,  à chaque fois vous en apprennent un peu plus sur vous-mêmes.

Ensuite, il y a eu Willy Bok, un vrai professeur de yoga Iyengar. Qui, au premier abord vous donne envie de partir en courant, mais finalement j’ai rarement rencontré une personne au cœur si grand. Evidemment, il ne faut pas s’attendre à ce qui vous prenne par la main et vous essuie vos larmes. C’était une approche plus Iyengar je dirais. Genre : « je te botte les fesses parce que je sais qu’ici et maintenant, c’est ce dont tu as besoin ». Cela m’a permis de me dépasser, d’aller plus loin et de réussir ce qui me semblait insurmontable. Ces trois années de formation ont été enrichissantes, car toutes ces personnes amoureuses du yoga m’ont touchées et ensemble nous avons grandi. Cela m’a appris que rien n’est impossible tant qu’on a la volonté d’y arriver.

Finalement, cette rencontre avec le yoga m’a fait rencontrer une des personnes les plus importantes, Moi. Je pense que si je n’avais pas découvert le yoga et l’envie de l’examiner sous toutes ses formes, je n’aurais jamais passé autant de temps avec moi-même. A comprendre et accepter qui je suis. Et ouvrir mon cœur à ce qui me fait vraiment vibrer. Je serais passé à côté du plus important. Certes, cela m’a fait sortir de ma zone de confort et j’ai souvent été confronté à mes propres conditionnements. Cela ne s’est pas toujours fait facilement. Mais ça valait la peine.

Pour conclure, je dirais que quelque soit les choses ou les personnes que nous croisons sur nos routes, elles ont toutes quelque chose à nous apporter et à  nous apprendre même lorsque cela nous déchire. Sur le moment, on ne peut pas souvent le comprendre. C’est seulement lorsqu’on arrive à prendre du recul, on se rend compte à quel point elles nous font grandir.

Bien entendu, il y a aussi les rencontres avec les amis qui sont certainement plus riches et intenses que celle du yoga. S’ils lisent un jour cet article, ils se reconnaîtront et savent que j’ai pour eux un amour profond. Que je pense à eux tous les jours même s’ils sont loin et qu’ils auront toujours leurs places dans mon cœur.

Et vous quelles ont été vos plus grandes rencontres ? Quelles sont celles qui vous ont fait vibrer et révéler à vous-même? Je serais heureuse de vous lire.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articlela rencontre dans le yoga

Comments

comments

4 commentaires sur “4”

  1. Ah oui je me souviens de ma première rencontre avec la méditation… Olala que cela à été difficile pour moi. Quand à mon premier cours de yoga j ai eu un énorme fou rire. Oui parfois les premiers pas ne sont pas forcément évident. Bel article dans lequel je retrouve des choses, des sensations.

  2. Je trouve aussi que les rencontres sont le sel de la vie… et surtout, je pense qu’on rencontre les bonnes personnes au bon moment. Qu’on formate un peu les rencontres selon ce dont on a besoin à un moment précis et ça fait tellement du bien de découvrir de nouvelles personnes, ça apporte tellement <3

Laisser un commentaire