Poitrine masculine musclée

Comment se muscler grâce à la pratique du yoga?

Vous désirez développer votre masse musculaire et votre force? Tonifier votre silhouette? Venir à bout de vos douleurs de dorsales? Découvrez comment la pratique du yoga peut renforcer vos muscles et stimuler votre organisme.

Un des plus grands malentendus concernant le yoga est qu’il est souvent considéré comme une pratique d’étirement. On l’associe souvent au stretching,  une activité qui travaille la souplesse. D’ailleurs, c’est l’excuse bateau qu’on sort pour ne pas venir au cours: « Je n’ai pas de souplesse! » Combien de fois je ne l’ai pas entendue!! 😉

Est-ce que vous vous reconnaissez? 😉

Les muscles et le yoga

Toutefois, c’est vrai. Le yoga travaille l’étirement des muscles. Seulement, ce serait réducteur de ne lui accorder que cette valeur. En musculation, on utilise l’iso-tension pour apprendre à un débutant à cibler les muscles à travailler. Appelé aussi isométrie, c’est le fait d’opérer une contraction musculaire sans charge. En yoga, c’est ce principe qui est utilisé. Chaque asana travaille en iso-tension et la contraction des muscles est ciblée et sans poids. Avec le temps et la pratique, le yogi développera donc une musculature naturelle. Dans le Hatha Yoga, on tient les postures un moment, ce qui permet de développer l’endurance musculaire. Les muscles seront donc travaillés dans la souplesse et la résistance. Le poids du corps devient une charge à part entière qu’il faut être prêt à soutenir. Au début, ça parait impossible. Cependant, grâce à la répétition des mouvements, les muscles gagnent en endurance et en force.

Les différentes fibres musculaires

Un muscle se compose de différentes fibres musculaires. Passons-les donc en revue pour comprendre comment ça fonctionne.

Les fibres lentes, appelées aussi fibres rouges ou de type 1

Ces fibres sont fines et gorgées de sang, elles sont sollicitées quand vous faites de la course à pied, leur nourriture est principalement l’oxygène. Elles ne sont pas entourées de nerfs car leur contraction comme leur nom l’indique est lente. Elles ont une grande résistance à l’effort.

Les fibres rapides, appelées aussi fibres blanche de type 2

Ce sont des fibres dont les cellules pâles ont une taille plus importante. Elles permettent des mouvements rapides comme lorsque vous devez sauter ou faire un mouvement bref mais brusque. Leurs nourritures principales sont l’oxygène  et le glycogène. Ces muscles sont fortement innervés pour permettre une contraction rapide. Ces fibres peuvent se contracter longtemps mais ont une faible résistance à l’effort.

Les muscles et  le yoga

En fonction des efforts fournis sur le long terme les fibres musculaires peuvent se transformer (la magie du corps humain). Des fibres de type 1 peuvent devenir des fibres de type 2 en fonction des efforts. Grâce à la pratique du yoga, on travaillera justement l’équilibre car le travail postural engage les deux types d’efforts en fonction des divers asanas. Bien sûr, certains yoga sont plus actif que d’autres. Il faudra prendre aussi cela en considération.

En conclusion

Je dirais que si vous désirez développer une musculature naturelle, la pratique du yoga me semble appropriée. Il faudra travailler et rester motivé(e) car tout comme Rome ne s’est pas fait en un jour, cela prendra un certain temps pour commencer à voir des changements. Certains styles de yoga comme Ashtanga qui est un yoga actif demande une bonne endurance musculaire et donc les résultats seront peut-être visibles plus rapidement.  Tandis que ceux qui pratiquent le Yin Yoga travailleront plus dans l’étirement avec certaines postures  aussi très intenses, il faudra plus de temps. Je suis pour une répartition du travail autant actif que passif autant dans l’endurance que dans l’étirement pour un meilleur équilibre du corps et du mental.

Et vous? Quel genre de yoga préférez-vous pratiquer ? Quels sont les changements que vous avez remarqué ?

Si cet article vous a plus, laissez-moi un petit commentaire ci-dessous.

Ecrit par Letizia Terrana

Credit photo: fsecart

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments

comments

4 commentaires

  • Aude

    Excellent article ! J’avais lu une explication similaire sur les types de muscles dans un magasine spécial sport. Il disait que selon les gens, on avait plutôt une tendance naturelle pour développer plus facilement un type plutôt que l’autre (genre certains seront plutôt doués en endurance, tandis que d’autres se révéleront dans la course de 100 mètres). Mais effectivement, à moins de vouloir atteindre un haut niveau sportif, on peut de toute façon choisir lequel developper le plus.
    Et tu fais bien de rappeler que le Yoga c’est pas juste un truc pour s’étirer mais un VRAI sport, qui fait travailler les muscles en profondeur, donc beaucoup plus durable sur le long terme. Cela permet d’avoir un corps « fonctionnel », contrairement à par exemple soulever de la fonte pour bosser un ou deux muscles, ce qui esthétiquement se visible plus vite (un « joli » ventre par exemple) mais au final dès qu’on sollicite un autre muscle le corps se relève inutile. Bref, c’est beaucoup mieux pour la santé et la vie au quotidien, selon ma façon de voir les choses. 🙂

    • Letizia Terrana

      Merci pour ton commentaire Aude. Tu as raison, c’est beaucoup pour la santé et soulever sa propre charge reste quelque chose que l’on fait au quotidien. Il faut donc vraiment considerer cela car après 30 ans on perd un peu de masse musculaire et finalement on se retrouve avec plein de douleurs et/ou la sensation de ne plus savoir se relever parce que les muscles sont trop faibles. Aussi, les muscles brulent plus de calories et donc moins de stockage 😉

  • Isabelle Barrandon

    Juste un petit message pour partager mon expérience. J’ai commencé le yoga Ashtanga début septembre 2016, c’est vrai que je suis une acharnée quand je fais quelques chose. Je pratique donc tous les jours un enchainement d’une bonne demi-heure. Et, déjà à Noël ma maman me trouvait drôlement musclée. Je suis une perche de 1m80 à peine 60 kilos alors quand je prends du muscle ça se voit de suite !!! Et surtout mon corps, mes organes fonctionnent mieux. J’ai 52 bientôt 53 ans et c’est un passage un peu difficile avec la pré-ménaupose et le fait de pratiquer le yoga les symptômes sont atténué. Alors si vous avez encore des doutes à vous y mettre ….

Laisser un commentaire